HUMEURS DU TEMPS DES FÊTES

Ami-lecteur, tu sais que je suis un fan fini de football, mais là c’est juste trop. Je n’en peux pu. L’attente est intolérable. Il y a trop de pubs pendant les matchs, trop de placotage sur les réseaux sociaux et à la job. Je suis cerné de toutes parts. La Terre ne pourra pas recommencer à tourner tant que je n’aurais pas vu ce foutu Épisode VII L’éveil de la Force.

Je regarde le TNF et je ne sens rien, aucune émotion. Bon ç’a peut-être rien à voir avec Star Wars. Après tout, un match entre les Rams et les Bucs ben c’est juste un match entre les Rams et les Bucs.

Heureusement pour moi, je serai témoin du retour de Han et Chewie dimanche matin avant les matchs. Donc, le dimanche 20 décembre 2015 devrait être une des plus belles journées de ma vie. Pas la plus belle, mais certainement dans le top 20. Loin devant la défaite des Seahawks contre les Steelers au SB de 2005, mais proche de la fois où les Giants ont gâché la saison parfaite des Pats en 2007.

J’en encore des frissons.

Même si j’ai plus le cœur à la Force qu’au football, je vais t’épargner toutes les comparaisons vaseuses entre la NFL et l’univers de George Lucas. Ç’a déjà été fait par d’autres et c’est souvent décevant.

Non pas moi!

Ami-lecteur fanatique de football, j’ai tout-de-même pensé à toi. Voici donc en vrac quelques mini-chroniques pour te divertir en attendant mon texte de Noël la semaine prochaine.

Spirale ou pas spirale?

Lorsqu’un quart effectue une passe, est-ce important que le ballon tourne en une belle spirale ou on s’en sacre qu’il oscille comme une pendule grand-père? Cam Newton tire des missiles qui n’oscillent pas le moins du monde, mais il est l’un des quarts partants avec le plus bas pourcentage de passes complétées dans la NFL cette année. D’un autre côté, Peyton Manning dont les passes oscillent comme c’est pas permis a été réputé tout au long de sa carrière pour sa précision chirurgicale.

Faque j’ai posé la question à un ancien QB des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal qui a à son actif deux Bol d’or pour établir sa crédibilité remise en question par son anonymat. La réponse : on s’en criss de l’oscillation pourvu que ça fasse la job. C’est le reste qui est important : le timing et le placement de la passe, la lecture de jeu, le jeu de pieds etc.

L’oscillation c’est juste beau.

Ok, mais moi qui n’ai jamais remporté de Bol d’or, j’aime ça voir Cam Newton tirer des  missiles. Quand ça oscille j’ai l’impression que ma grand-mère pourrait faire la job.

Et personne n’a envie de voir ma grand-mère sur un terrain de football.

Un secret

Ces derniers temps je me développe un certain intérêt pour les Jets. Bon je ne le crie pas sur les toits, il y a des limites à faire dur, mais je sais que toi ami-lecteur tu peux garder un secret.

Revenons aux Jets. S’ils entrent en séries, ils pourraient faire des dommages. Au moment d’écrire ces lignes, ils ont le douzième jeu au sol de la ligue. Ils ont également deux bons gros receveurs à l’extérieur et un quart qui n’a pas peur de passer le ballon dans les zones profondes. Ils ont aussi un bon front défensif. S’il fallait que la tertiaire et Revis se mêlent de la partie, les Jets seraient une équipe contre qui on ne voudrait certainement pas jouer le mois de janvier venu.

Les Jaguars une puissance offensive?

Calvaire oui!

Dans les trois dernières semaines en tout cas. Ils ont marqué un impressionnant total de 118 points. Une moyenne de 39,333333333333333 points par match. Rien que ça! Le plus haut total de la NFL pour cette période.

Bon bon bon, les langues salles diront qu’ils ont joué contre les Chargers, les Titans et les Colts.

Ouins pis?

Alors que dirais-tu de la première offensive dans la AFC depuis la semaine 5?

Pas si mal non?

En tout cas, ça impressionne assez CBS pour qu’ils déplacent le match du 27 décembre prochain contre les Saints à 16 :30 . J’ai lu quelque part que le puissant réseau de télévision espère un duel offensif entre les 2 équipes devant un auditoire plus nombreux que celui du début de l’après-midi.

Une chose est sûre, il y a de l’espoir à Jacksonville et ce n’est pas votre humble serviteur qui va s’en plaindre.

Duuuuuuuuuuuval!

Le gros Chris et sa bande

Regarder le football est pour nous, amateurs de ballon ovale, de l’ordre du rituel. Et mon rituel commence presque toujours par une bonne dose de «NFL COUNTDOWN» le dimanche matin: Chris Berman et ses collègues à défaut d’être toujours pertinents sont souvent divertissants. Sans être assis à chaque instant devant la télévision, je l’allume, volume dans le tapis,  pour écouter Chris et sa bande mémérer en vaquant à mes occupations domestiques avant les matchs. Je ne suis peut-être pas le spectateur le plus attentif, mais j’estime que ces joyeux lurons sont en quelque sorte mon réchauffement, ma routine d’avant match. Sans eux, mes dimanches ne sont pas les mêmes.

Voilà que je reviens sur ma parole : As-tu déjà remarqué que Chris Berman ressemble étrangement à Jabba le Forestier mais en plus laid?

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s