L’AUTRE KOVALEV

Ouin, je suis allé voir le deuxième combat entre Jean Pascal et Sergei Kovalev à la Cage aux Sports de St-Bruno. Ben oui et ben non. Oui à St-Bruno et non je ne vais pas souvent à la Cage. Le prix n’en vaut pas l’expérience. Les gens sont souvent coincés et l’ambiance chauvine me tombe royalement sur le citron.

– Vas-y Jean casse lui la gueule!!!

– Les nerfs pompon c’est juste de la criss de boxe.

Bref, une gang de sans-desseins à casquettes et Honda pimpées. Que veux-tu, c’est là que Roos voulait aller, faque c’est là qu’on est allé.

Quand je vais à St-Bruno je m’attends à avoir de la place dans le stationnement. Sinon pourquoi on va à St-Bruno?

– Pourquoi Roos on va à St-Bruno?

– Parce que Kovalev va en manger une tabarnack!

– C’est pour ça qu’on va à St-Bruno?

– Oui monsieur!

Il y a plein de raisons qui font que la compagnie de Roos est un plus dans ma vie, mais la pertinence n’en fait pas souvent partie.

Où j’en étais?

Ah oui! Le stationnement. Y’était plein et il a fallu que je place ma voiture entre 2 SUV mal stationnés. En sortant, Roos et moi avons failli égratigner les deux monstres avec les portières de la spektomobile.

Arrivés à l’intérieur de la Cage, j’ai rapidement repéré notre table grâce à Philozique qui nous faisait de grands signes la bouche pleine d’un mélange de bière et de popcorn. Difficile de le manquer. Difficile également de manquer le Pro qui donnait des coups de pied sur la chaise de notre ami en lui parlant à peine moins fort qu’un hurlement.

– Calvaire Philozique! T’es encore soul pis yé même pas 9 heures!

– Salut les boys, c’est la grande forme à ce que je vois.

– Va chier Phil ça fait une heure qu’on vous attend.

– Moi aussi je suis content de te voir le Pro.

Force est d’admettre que le Pro était de belle humeur et que la soirée s’annonçait forte en coups de gueule.

C’est à ce moment que Philozique s’écria : La boxe détruit des vies!

C’est un peu comme s’il ne s’était rien passé. Personne n’arrêta de parler et personne n’arrêta de boire de l’alcool. C’est un peu comme si détruire des vies était moins important que de boire de la bière.

Habituellement, je laisserais ce sujet à Philozique, mais je vais quand même me permettre une petite critique de la bière que l’on a bue à la Cage.

C’était de la pisse.

Et de la pisse hors de prix dois-je ajouter. 22 beaux dollars pour un pichet de Dos Eques c’est louche. Je connais des gens qui ont détruit des vies pour moins que ça. Au moins la bière, peu importe la sorte ou le prix, a eu le mérite de faire passer plus vite une autre de ces imbuvables conversations entre le Pro et Roos sur le football.

– Je te dis que les Panthers vont torcher les Broncos. Y’aura même pas de match!

– Tu connais rien.

– Ben voyons, c’est même pas un argument.

– Ça je disais, tu connais rien.

Le problème avec le Pro (un de ses problèmes) c’est lorsqu’il est question de football, il pense qu’il a toujours raison. Comme il ne fait que regarder des games de foot dans ses temps libres, il se dit qu’il ne peut qu’avoir raison et que ça ne vaut pas le trouble d’en parler avec de simples amateurs. Un petit conseil, si tu veux faire pogner les nerfs au Pro, parles-lui de ses pools. Il fait moins le malin dans ce temps-là.

Pendant que nos deux champions de la pertinence argumentaient avec moins de cohérence que Réjean Tremblay, je me suis dit qu’il était grand temps de commander à manger avant que le combat entre Pascal et Kovalev commence.

Après tout, c’est un peu pour cette raison qu’on s’est déplacé dans une Cage aux Sports.

À St-Bruno.

Où la bière coûte la peau des fesses et goûte ce qui en sort.

Ok promis, j’arrête, j’ai fait le tour.

Je reçois donc mon wrap avec des rondelles d’oignon 30 minutes après en avoir passé la commande. Le hic, c’est que j’avais commandé un wrap avec une salade césar. Le temps de mettre mes doigts partout dans l’assiette et la serveuse est apparue pour la reprendre avant que je puisse commencer à manger.

«Excuse-moi je me suis trompé de client», dit-elle avant de repartir avec mon assiette et d’aller directement la porter à un autre client à la table voisine. En regardant le pauvre bougre mordre à belles dents une rondelle d’oignon, je me suis demandé si je m’étais lavé les mains depuis que je m’étais gratté le cul en sortant de la voiture un peu plus tôt dans la soirée.

Peu de temps après, j’ai reçu mon wrap avec ma salade césar. Bof, meilleur que la bière, mais moins bon que les rondelles d’oignon pleines de saveurs de mon voisin.

Le combat entre Pascal et Kovalev?

Je connais pas beaucoup la boxe, mais Pascal en a mangé une tabarnack. Même pas proche. En fait, je pense que Jean Pascal a offert une performance moins bonne que lors du premier combat entre les 2 pugilistes.

Dans le char, en revenant, Roos qui est un fin connaisseur des sports de combat était inconsolable.

– Voyons Roos change d’air, c’est juste un combat de boxe. C’est pas la fin du monde et en plus on va avoir le SB 50 pour se reprendre. Pis là je te jure qu’on boira pas de la pisse.

– Y’aura pas de match. Les Panthers vont écraser les Broncos de Manning. Pis tu comprends rien à la boxe. La carrière de Jean Pascal est finie. Finie, je te dis.

– Je comprends rien à la boxe. Ok d’abord, si tu t’y connais autant en boxe que le Pro s’y connait en foot, explique-moi donc ce que foutait Alex Kovalev dans le coin de Serguei Kovalev?

kova2

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s