LES ORIGINES… DE RIO SPEKTO

Une chronique hautement improbable de Y. Robitaille

 

Il y a peu, par une froide soirée de février, je prenais une bière ou deux en soupant au toujours chaleureux Saint-Bock. Par un curieux hasard que seule la fiction dans ses étranges enchevêtrements permet, je suis tombé sur une vieille connaissance qui trainait comme elle le fait souvent par-là, l’inénarrable Rio Spekto. Illico, il s’installa à ma table que je ne partageais pas et de fil en aiguille et d’histoires anciennes en récits décousus il s’est mis à me raconter la récente naissance d’un blogue auquel il participe. Et par une curieuse mise en abime propre aux créateurs turbulents je me suis retrouvé à être le narrateur d’un dialogue sur la naissance du dit blogue.

Voici donc le récit de cette naissance virtuelle telle qu’elle m’a été contée par un des membres fondateurs du blogue :

Quelques bières avaient déjà été consommées au cours de cette rencontre impromptue entre Rio et moi, et ce, particulièrement par mon alter égo, quand nous nous engageâmes sur l’histoire de la naissance de ce blogue.

Une idée merveilleuse, particulièrement depuis qu’il y participait, avait germé dans la tête de deux de ses « budés » qui écrivaient déjà et qui cherchaient un artiste pour mettre en valeur leurs textes parfois boiteux et pompeux. J’ai cru comprendre entre quelques gorgés excessives de sa part qu’il était déjà là quand l’idée avait germé mais que d’avoir été supplié par les co-auteurs rendait l’histoire plus savoureuse. Les co-auteurs? Deux amis ou deux frères à lui du nom de Phil Spekto et Roos Spekto! Frères, faux frères, collaborateurs… je ne suis pas certain d’avoir saisi ses propos déjà décousus… Le Blogue : Les Spektophiles.

 

– Spektophiles, Rio?

– Tout à fait, inculte personnage! Spektophiles, un peu comme dans spectateurs! Nous sommes tous des spectateurs de nos vies et quoi de mieux que de raconter et d’illustrer… Car je m’occupe du visuel de la patente tu comprendras! Mes talents en illustration, en création et en graphisme étaient l’ingrédient manquant à ce plat délicat! L’épice qui rehausse la sauce! La touche du maître! L’indispensable nécessité! La substantifique moelle! L’irrempl….

– ET ça raconte quoi?

– Han! Ce que l’on voit!! On est trois jeunes, dont un moins jeune, quadragénaires qui participent à cette création éclatée… Le plus jeune est pas quadragénaire mais y’en a l’air faque pour faire simple j’le dis de même, d’accord! … Ça parle de sport, musique, bière…  d’ailleurs celle que je bois est délicieuse!

– Tu goûtes encore ce que tu ingurgites?

– Toujours! Mais arrête de m’interrompre mauvais scribe! … Une création éclatée et parfois irrévérencieuse. Bières, musiques, films, sports, bières et d’autre sujets tous créatifs vus par le biais de… J’ai besoin d’une bière, tu me la payes celle-là?

– …

J’ai donc cru comprendre au fil des allusions et des digressions de l’artiste que ce blogue qui a émergé spontanément des trois cervelles détraquées des frères Spekto est en quelque sorte une tentative d’exprimer par des regards divergents, différents, humoristiques et caustiques les multiples petites et grandes choses qui habitent notre quotidien culturel, si l’on considère le sport et la bière comme culturel! Mais je pense pouvoir dire sans me tromper que leur culturel est très inclusif!

Il essaya ensuite de m’expliquer à nouveau, de sa voix de plus en plus engluée, son rôle dans la chose… De ce dialogue nébuleux je peux dire qu’il me reste une image troublante: Rio tel un tampon entre les trois, je crois qu’il voulait dire les deux, autres protagonistes polyphoniques…

  • Un tampon, Rio?
  • .. Ouais… un tampon! Genre entre les deux… comme une langue entre les deux lèvres de la bouche… Mais comme je ne suis pas un verbal je peux difficilement m’associer à une langue, faque je pense plus à un autre genre de tampon…
  • une zone tampon tu veux dire? (Vous remarquerez que j’essaie de ramener le pauvre artiste dans la voie de la bienséance!)
  • Ben non pas vraiment! Mais tu connais mon chum Spit? Oui, oui tu le connais! … Tu le connais OK! … Anyway, tu lui demanderas de quoi je parle, mais n’ouvre pas la porte aux ficelles buissonnières…Un conseil d’ami. Pis pour rester dans le conseil d’ami, commande deux Gaspésienne no13 de Pit Caribou. Tu vas apprécier! Ce merveilleux breuvage torréfié, un porter robuste – Robuste comme les filles de Bouctouche, je l’ai déjà bu avec Sam…
  • Le gars de quelqu’un c’est ça?
  • Non Cr…! Sam Murdock, c’t’un musicien talentueux et hyperactif que j’ai côtoyé dans ma passe Québec! La Gaspésienne il l’aimait ben, surtout pour le goût salé qui titille la glotte quand tu t’abreuves auprès d’elle.
  • Mais a goûte pas salé, Rio! C’t’un porter!
  • Écris pis tais-toi! Tu m’interromps encore, fatiguant! Je te parlais de quoi déjà? Tais-Toi! … J’te parlais d’une image récurrente et hypnotique. Trois gars qui montent en flèches agiles et vertigineuses la patinoire en se faisant des passes drette su’a palette, les Dales Hawerchuk du blogue man! Ostie, trois joueurs tout étoile…

Fortin à gauche, Langevin à droite
Esti que c’est beau une passe su’a palette
Si j’me ramasse tout seul devant l’net
J’te jure m’a te la crisser top net

..

  • Rio tu chantes tu seul!
  • Rio?
  • Ramène-moi chez nous! C’t’assez pour à soir…

 

 

Rio Spekto.png

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s