LES ORIGINES… DE PHIL SPEKTO

Tout comme Rio Spekto, moi aussi j’ai de «vieux amis» avec qui je peux faire des rencontres «fortuites». J’ai donc contacté un vieil ami du secondaire pour faire plus authentique et je lui ai demandé de me poser quelques questions sur les origines des Spektophiles.

Phil Spekto

 

Une chronique confuse de Guillaume Masse

 

Samedi matin dernier

Alors que je facebookais nonchalamment, j’ai reçu une invitation d’amitié. C’était Phil Spekto une vieille de connaissance du secondaire perdue de vue depuis un bon moment. J’étais un peu réticent à accepter l’invitation parce que j’ai pour mon dire que lorsque ça fait longtemps que t’as pas vu quelqu’un c’est souvent pour de bonnes raisons.

Bref, j’ai tout de même accepté parce que même si je me rappelle de Phil comme une personne d’une agréabilité relative, il avait au moins le mérite d’avoir une bonne reparti. Je me suis dit que ça ne pouvait pas nuire d’ajouter un «ami» comme ça à mon fil Facebbok.

Aussitôt l’invitation acceptée qu’il m’envoie un message privé pour m’inviter à prendre une bière le soir même. Pourquoi pas? Je dois bien avouer qu’après être allé fureter sur sa page personnelle, j’étais curieux de prendre des nouvelles du gars. Dans le pire des cas, ça fera du bon matériel à mémérage pour le prochain conventum de l’école secondaire. Événement auquel Phil s’absente aussi souvent qu’il a lieu.

J’allais donc me retrouver le jour même vers 20 :30 assis dans un bar de la rue Ontario avec le Phil en question. À sa demande, je devais prendre des notes sur la rencontre afin de faire un compte-rendu. Lorsque j’ai soulevé des questions sur l’exercice, il m’a répondu que j’allais comprendre.

Le même samedi vers 20 :45  

Phil apparait dans mon champ de vision.

– Eh quelle belle surprise! Je m’attendais pas à te trouver ici. Comment ça va Guillaume?

Jouait-il la comédie? Étais-je devenu fou?

– Euh… Ça va. Mais c’est pas t…

– Je suis tellement content de te voir. Pis qu’est-ce tu deviens après toutes ces années?

Un Éric Savail un chouia trop enthousiaste serait sorti de nulle part pour me dire que je venais d’être piégé aux « Insolences d’une caméra » que j’aurais été moins confus. Je m’entendis alors répondre :

– Ben après le secondaire, je suis allé au Cégep de Rosemont en sciences humaines avant de faire un bac en…

– Cool, cool. Tu savais que je viens tout juste de commencer un blogue?

-…

– Guillaume?

– Oui Phil, C’est juste que je suis vraiment confus. Je ne suis pas sûr de te suivre et de compre…

– C’est pas si compliqué, laisse-moi t’expliquer.

Ok, Phil allait lâcher enfin ce drôle de numéro. Je pourrais revenir sur la planète Réalité et comprendre ce qui se passait.

– La question la plus importante est toujours le «pourquoi». T’es pas d’accord Guillaume?

– Euh… Oui j’imagine Phil répondais-je la compréhension encore fragile.

– Vas-y, demande-moi pourquoi.

– Pourquoi Phil?

– Vois-tu l’idée de partir un blogue est venue de l’envie de m’exprimer et aussi d’être lu. Parce que tu conviendras avec moi qu’il ne sert à rien de parler si personne n’écoute. T’es pas d’accord Gui?

– Ouin… mais c’était pas ça que je vou…

– Demande-moi comment maintenant.

L’étrangeté du moment a dû paraitre sur les traits de mon visage parce que Phil y est allé d’un « S’il-te-plait, c’est important pour moi. » À ce moment, j’ai revu le petit Phil perdu du secondaire avant un examen et j’ai décidé de jouer le jeu le temps que j’en serais capable.

– Comment Phil?

– J’ai une connaissance qui se nomme « Le Pro du club », il écrit des chroniques sur la NFL. Tu devrais lire ça, c’est pas fort. Le gars fait des observations insignifiantes sur un sport tout aussi insignifiant. En plus, il écrit comme une chèvre. Donc, je me suis dit que moi aussi je pourrais écrire des chroniques, mais pas sur le football. Le football, c’est pour les commotionnés.

– Comment ça une chèvre? Le Pro du club, c’est pas son vrai nom j’espère?

– On s’en fout de la chèvre et du Pro. L’important c’est que j’ai eu envie de faire un blogue. Vas-y, demande-moi comment ça s’appelle?

– Je t’aime bien Phil, mais je t’avertie, tes histoires de blogue ça m’intéresse plus ou moins. Je pensais qu’on allait discuter, mais c’est un monologue que tu fais en ce moment.

-…

– (Soupire) Ok Phil, comment il s’appelle ton blogue?

– Spektophiles! Tu te demandes ce que ça veut dire?

– Pas vraiment.

– Ça veut dire qu’on est spectateur. Spectateur du quotidien! C’est moi qui ai trouvé le nom. C’est malade tu trouves pas?

– Malade. Mais honnêtement Phil, ton attitude m’énerve un peu là.

– Justement, tu te souviens de mes frères : Roos et Rio? Eh bien, je les ai embarqués avec moi. Comme ils sont un peu désœuvrés depuis qu’ils frappés la quarantaine, je me suis dit que ça leur ferait quelque chose à faire. Spektophiles, c’est trop cool. Hein Guillaume?

– Bon là, je le sais pu comment te le dire Phil, mais je m’en criss un peu de tout ça. Tu débarques ici, en faisant comme si tu m’étais tombé dessus par hasard alors que c’est toi qui m’as invité. Tu me poses des questions et tu te fous de mes réponses. C’est comme si tu voulais juste me parler de ton ostie de blogue de marde. Sais-tu quoi Phil? Je m’en vais, j’ai peut-être encore une chance de sauver mon samedi soir.

Au moment de sortir du bar, Phil entreprenait déjà des clients assis près de la table où on était assis quelques instants auparavant.

J’ai regardé mon téléphone, il était 9 :02.

Ce que j’ai compris de ma soirée?

Criss de Phil…

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s