THE ROCK OU LES DÉBOIRES AMOUREUX

le

Tu connais pas The Rock? Tant pis pour toi, un type si sympathique, si divertissant. Un gars en or qui est présentement à la recherche de l’amour. Nah, pas le lutteur-comédien au talent comparable à Dave Morissette, juste un vrai mec comme toi et moi.

Rockdave

Pourquoi je te parle de lui? Parce que c’est un chum de Philozique et je l’ai rencontré pour la première fois le mois passé. Depuis, on a bu quelques bières ensemble et discuté de nos déboires amoureux respectifs. The Rock est tellement cool qu’il a même accepté la proposition de Philozique d’aller en Espagne pour faire un reportage sur le Barcelona Beer Festival. Tu me crois pas? Clique ici et tu verras de tes propres yeux, lecteur de peu de foi…

https://houblonphilozique.wordpress.com/2016/03/25/barcelone-maltee/

Où en étais-je avant de m’égarer dans les méandres brassicoles? Ah oui, les déboires amoureux. The Rock m’expliquait à quel point c’était dur de comprendre la gent féminine de nos jours. Les femmes, paraît-il, ont des exigences très précises, et lui, selon ses dires, correspond à l’ensemble des critères recherchés. Surtout, il n’est pas ce que les dames fuient comme la peste: crosseur, manipulateur, fourreur, menteur, pauvre, égoïste, intellectuellement démuni, sans culture, inactif, uniquement intéressé par le sexe, etc.

Tu te demandes alors pourquoi le type est encore célibataire? Moi aussi. Vrai que le type n’est pas un Adonis et/ou un Roger-Bontemps, mais il paraît relativement bien et se débrouille convenablement côté conversation. Peut-être un peu trop transparent, pas assez entreprenant, je ne sais pas, je ne suis pas un spécialiste des relations humaines. Je demanderai à une de ses ex si l’opportunité se présente. En attendant, je vous propose un récent entretien entre nous deux à ce propos:

– T’es sûr que tu ne fais pas quelque chose de maladroit ou de déplacé lors de tes rencontres?

– Même pas, Roos, Philozique t’a sûrement décrit le type de gars que je suis; ce que je te dis, c’est exactement ça qui se passe. Ces dernières années, je rencontre des femmes après avoir préalablement échangé avec elles. Que ce soit sur un site de rencontre, par Facebook ou grâce à une connaissance commune, j’ai toujours un ou plusieurs entretiens avec la dame avant le premier rendez-vous, question de savoir si ça clique un peu. Sur papier et en paroles, rien n’accroche. Lors de la rencontre, ça se passe habituellement bien. Mais après, un genre de flou s’installe. Puis là, peu importe les mots ou les actions, la personne convoitée disparaît aussi vite qu’elle est apparue…

– Attends, il y a plusieurs trucs dans ton récit. Je retiens que tu as des « dates », que toutes ces femmes se présentent, que tout se passe relativement bien mais que ça se termine pas mal là; c’est ça?

– C’est pas mal ça, sauf qu’il y a quand même quelques invitées qui se désistent avant le rendez-vous même après avoir accepté au départ…

– Pourquoi?

– Je l’sais pas, Roos, mais c’est peut-être la même affaire que celles qui disparaissent après…

– Explique un peu.

– Ok, j’y vais avec ma théorie et tu en fais ce que tu veux, je suis peut-être dans le champ, mais j’pense pas. Vois-tu, les femmes cherchent quelque chose qu’elles ne veulent pas s’admettre ou bien juste pas admettre publiquement. Le physique de l’homme leur est important, de même que sa drive sexuelle et les belles paroles qui sortent de sa bouche. Mon chum le Requin en est une preuve éloquente. Il promet n’importe quoi, prononce des mensonges déguisés en compliments, ne discute pas du tout de culture ou de savoir et, pourtant, score comme un malade! Il les ramasse partout: épicerie, gym, job, bar, resto, Internet, party, etc. En résumé, les bons gars corrects comme moi, qui ne mentent pas et ne séduisent pas du premier coup avec un physique impressionnant, n’ont presque pas de chance auprès de la gent féminine si un gars comme le Requin se pointe dans le décor, de près ou de loin. Suffit que ce genre de poète de marde ou d’athlète découpé surgisse avant la rencontre (en personne ou en virtuel), mon chien est mort!

– Euh, tu généralises un peu, là? Sur un seul cas?

– Peut-être un brin, mais c’est flagrant que les femmes flanchent d’abord pour le look et le côté masculin-pas-toujours-correct même si ça risque de foirer après une ou deux couchettes. En passant, Spekto, t’es pas un peu comme mon chum le Requin par hasard?

– De quoi tu parles? Je ne cherche pas la même affaire. Je suis peu sexuel à vrai dire. Je cherche l’amour, point.

– Ha! Ha! Ha! Laisse-moi rire, le grand frère Spekto, le bum du quartier, la terreur au masculin, le leader des Hanson Brothers de Montréal-Est… c’est rien qu’un EMO? Un gars sentimental qui cherche l’amour? Ha! Ha! Ha!

– Veux-tu que je te casse la gueule pour t’aider à comprendre?

– Oh, je m’excuse, on se connaît pas assez pour se taquiner j’imagine…

– Pas rapport, mais va pas trop loin dans tes jokes du genre, ok?

– Ok!

– Pis c’est quoi le rapport des frères Hanson là-dedans?

– Ben c’est juste que tout le monde vous surnomme de même quand vous êtes pas là. C’est sûr que les deux autres font pas trop peur quand t’es pas avec eux autres, mais on vous a déjà vu jouer dur dans certains bars et votre look avec vos lunettes font penser aux héros de Slapshot.

– Tab…

– Prends-le pas mal, c’est une forme de respect, vois ça comme de l’admiration jusqu’à un certain point. D’ailleurs, ça m’écoeure de te dire ça, mais je pense que ça explique en partie l’attirance des femmes à ton endroit.

– Ça n’a aucun bon sens cette affaire-là, c’est quand la dernière fois que j’ai crissé une volée à quelqu’un, du moins en public? Et c’est pas arrivé souvent que nous nous sommes battus les trois dans un bar en même temps…

– Votre réputation est faite, les gars. Pas besoin de jeter les gants très souvent maintenant!

– The Rock, on arrête ça pour aujourd’hui, on reprendra tout ça prochainement à propos de tes déboires amoureux, ok?

– Ok!

À suivre…

SlapShot_243Pyxurz

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. furynocturne dit :

    « The Rock m’expliquait à quel point c’était dur de comprendre la gent féminine de nos jours ». Je dois vous avouer que moi j’ai de la difficulté à comprendre la gent masculine. Et le « ce que les dames fuient comme la peste: crosseur, manipulateur, fourreur, menteur, pauvre, égoïste, intellectuellement démuni, sans culture, inactif, uniquement intéressé par le sexe… », il faut dire que les hommes ne portent pas attention à ce genre de traits, lorsqu’ils essaient de courtiser une demoiselle. Et puis, on ne s’attendrait pas à ce qu’elle puisse faire une telle chose, alors qu’elles en sont fortement capable. Les femmes fuient ce genre de personne, car, comme moi, à force de souffrir par ce type de personne, on finit par avoir du mal à distinguer les Bons des Mauvais… Mais bon, tant qu’à avoir quelqu’un d’intelligent, gentil et fidèle… Autant s’acheter un chien !

    J'aime

    1. Roos Spekto dit :

      C’est The Rock la victime dans ce cas-ci! Peut-être rarement les hommes le sont par contre…

      J'aime

      1. furynocturne dit :

        The Rock est la victime, mais je trouve qu’il y a beaucoup d’hommes qui sont dans la même situation que lui malheureusement.

        J'aime

  2. Fido dit :

    Wouf! Wouf!

    Aimé par 1 personne

    1. furynocturne dit :

      Oh qu’il est beau le petit pitou ! Allez, viens donner la patte ! Assis… Assis !

      J'aime

      1. Roos Spekto dit :

        Attention, malgré les apparences il pourrait mordre!!!

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s