LE POINT DE NON-RETOUR

Une chronique de Guillaume Masse

Avant-propos

Chez les Spektophiles, on vous a habitué à des chroniques humoristiques dans lesquelles la réalité se mélange à la fiction au point de ne plus être capable de démêler le vrai du faux pour notre plus grand plaisir. Ce n’est pas une de ces chroniques. En fait celle-là, je l’ai écrite pour moi. Je ne sais pas ce qui me pousse à la publier, mais je le fais c’est tout.

22 avril 2016

Quand est-ce que c’est arrivé? C’est une bonne question. Un moment de lucidité? Un événement précis? Un peu de tout ça? Une chose est sûre, c’est qu’un jour, on va tous y passer. S’il y a une conséquence inévitable à la vie, c’est bien la mort.

Il y en a pour qui cette certitude s’acquiert tôt dans leur existence. D’autres la ressentiront quand les gens avec qui ils ont grandis partiront. Certains en prendront seulement conscience quelques instants avant d’y passer eux-mêmes.

Moi ça vient de m’arriver ce matin. Le grand frère d’un pote à moi est malade. Malade avec un grand C si tu comprends ce que ça signifie. Cette vérité qui vient de me frapper sans prévenir arrive avec son lot de questions.

Pourquoi j’ai pas allumé quand un des kids avec qui je suis allé à l’école s’est enlevé la vie l’été suivant la fin du secondaire? Pourtant à chaque fois que je croisais son petit frère dans le quartier j’avais à y faire face.

Pourquoi j’ai pas allumé quand mon grand-père est décédé? Quand j’ai vu l’insignifiante urne au salon funéraire qui contenait ses cendres, qui contenait son existence.

Pourquoi j’ai pas allumé plus tard quand un autre kid avec qui je suis allé à l’école s’est aussi enlevé la vie? Je l’avais appris un petit mardi du mois de décembre en appelant une connaissance commune pour qu’il participe à un spectacle que j’organisais.

Pourquoi j’ai pas allumé quand au détour d’une conversation, une collègue d’université, devenue une amie, m’avoua le suicide de son grand frère à l’adolescence. Elle m’avait expliqué comment cet événement avait transformé sa vie et celle de ses parents.

Pourquoi j’ai pas allumé quand la mère de mon père est décédée. Je me rappelle encore mon père qui feuillette des albums photos de la vie de sa mère sans effusion d’émotions. Ça façon à lui de dire au revoir.

Pourquoi j’ai pas allumé quand je suis allé chez le médecin avec ma mère afin qu’on puisse discuter des changements dans sa vie et des mesures à prendre suite à son diagnostic de dystrophie musculaire.

Pourquoi j’ai pas allumé quand ma grand-mère est décédée d’une série AVC il y a quelques années. Criss  ce matin-là, j’écoutais pour la énième fois Batman et je n’ai même pas décroché pour prendre l’appel. J’ai appris qu’elle était partie sur une boîte vocale…

Avant d’agir comme un salaud sans cœur, j’étais allé la voir aux soins palliatifs avec ma cousine. Je me rappelle ma grand-mère, la femme la plus fière que j’ai connue, les cheveux en bataille, les traits tirés, qui avait de la difficulté à bouger et à s’exprimer, mais qui tenait absolument à savoir si j’avais enfin une copine.

Quelques mois après ton décès, je l’ai rencontrée la bonne grand-maman, mais je pourrais jamais te le dire.

Pourquoi j’ai pas allumé?

Pourquoi j’ai pas allumé quand ma mère me racontait le décès de son mari avant ma naissance? Cette mort qui a permis en quelque sorte mon arrivée dans le monde des vivants. Puisque si l’époux de ma mère était resté en vie, jamais elle n’aurait pu rencontré mon père.

Pourquoi ça m’a pris tout ce temps et la maladie du grand frère d’un ami pour comprendre que moi aussi j’allais y passer?

Bien que j’éprouve de la compassion pour ceux que je viens d’évoquer, aujourd’hui c’est mon propre sort que je contemple.

C’est égoïste, j’en suis pleinement conscient.

Ceci n’est pas une chronique sur la fragilité de la vie.

C’est de la fatalité de la vie humaine dont il est question.

De cette finalité inévitable et du moment où j’en ai pris conscience.

De ce point de non-retour que je viens de franchir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s