ROUGE POMPETTE

Ami lecteur, il t’est déjà arrivé de vivre deux aventures très similaires à quelques jours d’intervalle? Laisse-moi te raconter mon vendredi, qui ressemble au précédent, et ça te fera sûrement penser à une situation semblable version toi-même…

16h00, à quelques enjambées du Benelux, endroit idéal pour bien débuter une soirée. La Spektomobile est stationnée de façon stratégique sur Ste-Famille. Mon frère Rio vient de me texter. Il arrive dans une quinzaine de minutes. J’ai tout mon temps pour prendre un peu d’air et une dernière bouteille d’eau. Une autre belle fiesta se dessine à l’horizon. Deux arrêts intéressants: Benelux et Club Soda. Le premier pour la bière et l’ambiance, le deuxième pour une messe musicale, avec Rouge Pompier comme tête d’affiche. La mission des deux frères est simple; il faut se contrôler un peu mieux que la semaine passée! Comment on fait ça? En buvant moins, surtout pour starter l’affaire!

https://spektophiles.com/2016/04/17/the-rock-sans-le-rock/

Le Stud n’étant pas de la partie, ça devrait aider. Vois-tu, Spektolecteur, Le Stud est une machine. Pas juste une machine à boire, oh que non, mais une machine à danser, à chanter, à festoyer. Le type entraîne tout sur son passage: femmes, consommations, trashers! Rien ne lui résiste. Et quand il est là, Rio et moi tentons de le suivre, avec plus ou moins de succès au final. Surtout le lendemain. Le Stud se lève comme si de rien n’était. Il fait l’amour à sa blonde deux ou trois fois selon son humeur, prend son petit déjeuner (dans son cas, « grand » déjeuner serait de mise), va travailler (à la job ou dans le bois), revient à la maison et recommence à consommer sans modération. Une machine que je disais. Mais fuck Le Stud aujourd’hui, il n’est pas des nôtres, contrairement à The Rock qui a décidé de venir une fois de plus prendre quelques consommations avec ses potes. Le petit frère, lui? Désolé de te décevoir, mais Phil a encore passé son tour. Sûrement en train de téter sa mère pour un souper gratis pis pour se faire dire qu’il est beau et gentil le Philou…

WP_20160422_002

Tout ça pour dire que Rio et moi avons été raisonnables au Benelux contrairement à vendredi dernier au DDC! Seulement 4 bières chacun, une seule bière forte dans le lot. On marchait presque droit sur Sherbrooke pis sur St-Laurent. Tranquilles, tu dis? Mets-en! Même si Dubby est venu nous rejoindre vers 17h00. Je te jure qu’il a tout fait pour nous faire boire davantage. Il riait même de Rio quand celui-ci commandait un verre au lieu d’une pinte. De la provocation, rien de moins. Nous autres, on respectait pourtant son choix de ne pas venir au show de Rouge Pompier. On ne cherchait pas à le tenter inutilement, on savait qu’il devait retourner à la maison pour s’occuper de sa progéniture. On a peut-être pas toujours de l’allure, Rio et moi, mais on a des valeurs et des principes! On respecte le gros bon sens quand nos héritiers sont dans l’équation. Mais c’est pas grave, on était heureux de le voir, même quand lui et The Rock nous cassaient les oreilles avec leurs idéaux de droite et leurs discussions de comptables à bas bruns. Deux bizarres un peu trop straight, à part le fait qu’ils aiment le sexe rough; ça m’étonne d’ailleurs…

******

WP_20160422_015

Dès notre entrée au Club Soda, deux pintes de Boréale IPA sont apparues dans nos mains. Deux parce que Dubby et The Rock ne nous avaient pas suivis. Heureusement d’ailleurs. The Rock étant trop bien habillé malgré l’absence de stylo dans sa poche de chemise (sa chemise n’avait aucune poche cette fois-ci) et Dubby étant trop agressif devant des vélos laissés sans défense. Cependant, l’ami Philozique était bien content de nous voir près du stage. Il captait un maximum d’informations pour rédiger un compte-rendu de l’événement digne de mention. Pas facile avec cinq bands le même soir, paraît-il, pfffff…. Il a même demandé à Rio de prendre des photos pour lui. C’est là que les choses ont commencé à se gâter, du moins entre lui et mon frère! En fait, c’est à la fin de la prestation de Rouge Pompier que Philozique a explosé. Lorsqu’il a vu les photos pour être précis. Je ne l’avais jamais vu fâché de la sorte. Plusieurs personnes trouvent qu’on se ressemble beaucoup, Philozique et moi. Laisse-moi te dire, fidèle lecteur (si tu t’es rendu jusqu’ici), que lorsqu’il tombe en mode agressif, c’est vrai que nous sommes deux copies conformes! Il voulait arracher la tête de Rio, le traitait de tous les noms imaginables, invoquait la famille divine aux deux mots et vargeait sur mon frère à grands coups de poing dans les côtes comme s’il s’imaginait dans Punch Out. C’était très drôle, émouvant même. Rio s’excusait, se protégeait du mieux qu’il le pouvait et tentait de ne pas rire tellement la situation l’amusait. Rio est comme ça, les malaises et les réactions qu’il provoque l’excitent au plus haut point. M’en suis-je mêlé? Avoue que tu veux savoir! La réponse: non!!! Je me suis contenté de regarder les photos pour satisfaire ma curiosité; laisse-moi te dire que c’était hilarant. Ça m’a pris une autre pinte pour réhydrater cette gorge trop déployée. Je t’en montre quelques exemples:

WP_20160422_062

Pour résumer la soirée en quelques lignes, j’affirmerais que c’était une mautadite belle soirée un brin moins arrosée que la semaine passée mais pas ben ben plus intelligente. On a malheureusement raté Noé Talbot, puis apprécié Athena, Les Conards à l’Orange et Kamakazi avant d’halluciner lors de la performance musclée de Rouge Pompier. Un show d’une intensité et d’une bonne humeur difficilement égalables. Un stage central avec des fans tout autour. Des nouvelles tounes jouées avec enthousiasme et reçues avec chaleur de la part de la foule. Un partage d’énergie et de joie de vivre. Un moment privilégié. Il fallait trancher entre Les Goules et Rouge Pompier ce soir, ce n’est que partie remise pour le premier groupe. À ce compte-là, c’est partie remise pour le second également, c’était juste trop bon!

******

Incroyable mais vrai, Rio m’a supplié de quitter les lieux assez tôt sans aller prendre un dernier verre à quelque part. Il voulait être en forme le lendemain. Il allait justement voir Les Goules à St-Hyacinthe. Pour se faire pardonner et pour calmer Philozique, il lui a promis des photos de grande qualité en direct du bar Le Zaricot. Tout est bien qui finit bien cette fois-ci, n’est-ce pas?

P-S: Philozique ne le sait pas encore, mais j’ai quelques photos potables pour son blogue…

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s