MA RUSH AU MOTO SOCIAL MONTRÉAL

Une collaboration spéciale de MA Rush

Après une fin de semaine de trois jours gracieuseté de la Journée Nationale des Patriotes (oui oui, pas la fête de la mascotte à couronne britannique) durant laquelle j’ai pu faire ma première super balade en sol américain au magnifique Lake Placid, ma semaine s’annonçait assez pépère merci. Or, rien n’était plus faux. En effet, j’avais vu passer sur Facebook l’annonce d’un événement à venir qui m’intriguait au plus haut point: le premier Moto Social Montreal de 2016. Prenant mon courage à deux mains, j’ai donc décidé mercredi soir, après m’être tapé une ronflante réunion au travail, de me rendre à cet événement.

Comme vous le savez probablement déjà, votre gentil biker est toujours célibataire. L’occasion était donc belle pour aller faire un peu de « social » tout en pratiquant mon activité favorite, la moto. Fallait tout d’abord me rendre au point de rendez-vous, le September Surf Café, dans le coin de l’ancien Forum de Montréal. Le trajet de l’Est de l’Île vers le café n’a cependant été de tout repos, passant par deux fois très près d’être « écrapou » dans un accident de la route. Le premier incident s’est produit quand un ado à casquette inversée au volant d’une MAZDA Hatchback de l’école de conduite Tecnic m’a littéralement coupé comme un sauvage pour franchir deux  voies en même temps. L’autre incident s’est produit deux minutes plus tard quand un camion de Poste Canada m’a lui aussi coupé, ne faisant pas son ‘’cédez le passage’’ obligatoire pour entrer sur la voie de service de l’autoroute. Il faut dire que la conductrice, une dame probablement apparentée à Stevie Wonder, était assurément très distraite en parlant au téléphone portable d’une main et en se goinfrant de ce qui semblait être un Joe Louis de l’autre. Le fait est qu’en l’espace de deux minutes, je me suis posé la question: faut-il risquer sa vie pour rencontrer une jolie demoiselle ?

Enfin arrivé près du point de rencontre, il fallait stationner Sporty. Oui, une moto, c’est plus petit qu’un char mais il faut croire que ce soir-là, même les petites places de stationnement étaient rares… J’ai dû virailler 15 minutes et sacrer à plusieurs reprises dans mon casque avant de pouvoir enfin mettre la béquille et me lancer à l’assaut de l’événement. J’ai compris dans la soirée qu’il faut arriver plus tard dans ce genre d’événement car les voitures déguerpissent rapidement quand des dizaines et des dizaines de motos commencent à se concentrer au même endroit .

Je devais être le 7e motocycliste arrivé. Comme il s’agissait d’un établissement servant du café, je décide de commander un espresso, question de me crinquer un brin. Grave erreur ! Il faisait déjà très chaud ce mercredi-là et il n’en fallait pas plus pour que les gouttes de sueur commencent à me perler sur le front…  Misère, des gens sont venus tout de suite me parler et j’étais en mauvaise posture ! En effet, l’organisateur de l’événement, Victor, un Ontarien dans la jeune trentaine, s’est présenté avec son épouse. J’ai sorti mon anglais du dimanche; les présentions étaient faites et la glace était brisée. S’est ensuite présenté Max, le photographe et co-organisateur de l’événement, un type fort sympathique….  J’ai terminé mon espresso… Pour faire baisser la température un tantinet, j’ai ensuite décidé de commander une limonade. De nombreux motocyclistes continuaient à arriver et je sirotais mon breuvage en jetant un coup d’œil à gauche et à droite. Je suis même sorti du café pour regarder les dizaines de motos stationnées. Toutes les marques y étaient: Harley, Honda, Guzzi, Triumph, Suzuki, BMW, etc. On retrouvait  des Customs, des motos sport, des Café Racers. Donc, avec ma moto Harley de « fille », je passais un peu inaperçu. Des gens de toutes les origines ethniques se sont présentés à l’événement, ce qui montre à quel point la moto est une activité universelle.

Ce qui n’est pas passé inaperçu cependant, c’est une jolie jolie jolie madame qui est arrivée quelques minutes après moi. Le genre de demoiselle que l’on voit dans les films, celle qui descend de sa moto, qui enlève son casque pour nous faire découvrir sa longue chevelure adorable. Le genre que l’on croyait inexistant à part dans Fast and Furious… Wow, et quels yeux en plus! Et tout le reste! Croyez-le ou non, elle m’a jeté quelques regards que je lui ai retournés de bon cœur avant de me décider enfin à me présenter :

-Hi, I’m MA RUSH, and you are?

L’approche du Don Juan à son meilleur. Quelle entrée en la matière! Elle m’a répondu quand même ! Elle s’appelait Jennifer et m’a dit faire de la moto depuis 4 ans. Pour savoir son âge, car c’est tout même important, je lui ai demandé à quel âge elle avait commencé à rouler sur deux roues:

-Seventeen…

C’est là qu’une gorgée de limonade est passée par le mauvais tuyau et que j’en ai aussi renversée sur mon jacket Harley…  Me suis mis à penser au fait qu’elle n’était pas née à la sortie de l’album Ten de Pearl Jam, qu’elle n’a sûrement pas fait la ligne au cinéma pour voir Pulp Fiction et qu’elle a possiblement regardé les Télétubbies pour se divertir, elle, pas pour amuser ses enfants. Ouch! J’ai beau paraître jeune, être sexy pis tout le reste, n’en demeure pas moins que Jennifer n’était assurément pas dans la même ligue que moi… La discussion s’est terminée de manière cordiale quand même… J’ai recroisé Max, il m’a parlé du prochain événement qui aura lieu le 29 juin et il m’a gentiment invité à y prendre part :

-I’ll be there man !

Oui, j’y serai, car la soirée a somme toute été fort agréable, peu coûteuse et chaleureuse.  `

À refaire !

 

MA RUSH SUR LA ROUTE BERTHIER

LES AVENTURES À MOTO DE MA RUSH EN 2016

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Rio Spekto dit :

    Une limonade MA?? Simonac un motard qui boit de la limonade… Avec une bière, une bouteille de Jack pis quelques affaires de plus encore illégales, tu aurais eu une chance avec la demoiselle. Crois moi, mais avec une limonade…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s