VIVRE MES ÉMOTIONS EN PAIX

le

C’est quoi votre problème au juste? Pas moyen de tout simplement reprendre le contrôle de ma vie sans me faire écoeurer par les frères, par les chums, par les collègues, par le monde entier? Ça fait dur votre affaire…

L’ami Philozique s’inquiète à propos de ma santé mentale, mes frères se plaignent de mon comportement, Aldi et Velvee me reprochent d’être rendu plate au boulot; ça change quoi dans vos vies?

Je soupçonne tous ces gens d’être jaloux. Déjà que je suis une coche au-dessus d’eux malgré mes problèmes de boisson et de comportement en temps normal (c’est pas moi qui le dis, c’est ma psy), imaginez le Roos Spekto avec un esprit sain dans un corps sain. La compétition serait anéantie. Seul Le Stud pourrait rivaliser un tant soit peu avec moi. Mais là n’est pas mon propos. Voyez-vous, la nouvelle affaire est la suivante. La populace semble avoir de la difficulté à accepter le fait que je sois devenu plus humain, de moins en moins le personnage caricatural attendu. Je demeure zen la plupart du temps, respecte la différence même erronée et n’achale personne avec ma nouvelle philosophie de vie. Pourtant, ça dérange. Le plus récent chapitre témoignant de cela s’est produit hier. Après ce torchon paru sur philozique.com, je suis allé payer une visite de courtoisie à Philozique lui-même. Après quelques rectifications, tout était réglé et entendu. Du moins, c’est ce que je croyais. Mais voilà, alors qu’on préparait conjointement un article « Spécial Saint-Jean-Baptiste », Philo a eu la super idée de faire jouer le fameux clip de Jérémie Battaglia intitulé Casseroles. Tsé la puissante toune du band Avec Pas d’Casque, Intuition #1, qui même sans le support visuel additionnel de Battaglia nous fait dresser le poil partout sur le corps. Vous devinez la suite, hein? Ben oui! Effectivement, mes yeux se sont transformés en Annie Sprinkle; je vous jure que ça coulait pas à peu près. Que voulez-vous, ce long crescendo émouvant, tant musicalement que visuellement, m’a rappelé à quel point l’humain peut être beau quand il le veut. Malheureusement pas assez souvent, mais quand il s’en donne la peine…

Le hic, c’est que j’ai vu toute cette incompréhension et ce flou infini dans le regard de Philozique. Même s’il ne m’a rien dit et rien fait, je sais que les jugements ne tarderont pas à se former dans son esprit et à voyager dans celui des cercles autour de moi. Misère! Je pense que je suis mieux d’aller me confier au plus sacrant à Linda, les prochains jours seront pénibles…

annie

Dans la même veine

LES BOUTS MANQUÉS

LARMES AUX YEUX

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. furynocturne dit :

    L’image de la fin est intéressante… En gros, les femmes ont une petite femme dans leur partie ? La bouche grande ouverte, prête à accueillir quelque chose… Bref, trop d’imagination !

    J'aime

    1. Pitbull dit :

      Vous êtes plus fuckée que ces gars-là!!!

      J'aime

      1. furynocturne dit :

        J’apprécie le compliment 😉

        J'aime

      2. Roos Spekto dit :

        Que se passe-t-il ici ma foi???

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s