3 GRANDS MYTHES DE LA MOTO ET DES BIKERS

Une collaboration spéciale de MA Rush

En ce début d’été 2016, votre très humble chroniqueur a décidé de faire encore plus léger et différent pour cette chronique. MA Rush a en effet décidé de présenter trois mythes tenaces concernant l’univers de la moto et des bikers.

 

  1. Les échappements bruyants (Loud Pipes) sauvent des vies.

 

Il s’agit probablement du plus gros mythe de l’univers de la moto. En fait, il n’existe aucune donnée scientifique démontrant que le fait d’être bruyant permet aux motocyclistes d’être plus en sécurité sur les routes. En toute logique, comme le son des échappements est toujours dirigé vers l’arrière de la moto et qu’environ 77% des accidents impliquant une moto tirent leur origine à l’avant du motocycliste, il semble évident que les automobilistes ne sont guère impressionnés par le rugissement de certaines bécanes. De plus, ces automobilistes se promènent probablement les vitres remontées, climatiseur oblige, et écoutent possiblement leur musique à 11 dans le confort de leur berline.  J’ajouterais que  l’une des motos parmi  les plus silencieuses sur le marché, la Honda Goldwing, n’est absolument pas plus représentée que les autres motos dans les accidents de la route.  Ce qui semble plus clair cependant, c’est que les « Loud Pipes » sont surtout très irritants et tapent sur les nerfs de la majorité de la population. Pour paraphraser Boucar Diouf, les échappements bruyants servent surtout, pour certains motocyclistes, à essayer d’impressionner la galerie et à envoyer le signal suivant : « Hey bébé, j’ai un gros bike ». Finalement, pour avoir la vie sauve en moto, il faut être visible pour les autres utilisateurs de la route et toujours prendre la bonne décision.

 

  1. C’est le fun faire de la moto en shorts, gougounes et avec pas de casque.

 

Peut-être que c’est le fun, je ne sais pas, mais ce qui est certain, c’est que c’est vraiment une idée pas mal stupide. Certains motocyclistes adoptent la philosophie du « less is better »  à propos de l’équipement de protection et je ne comprendrai jamais ça. Plusieurs motocyclistes québécois adorent se rendre au New Hampshire ou en Floride car le port du casque n’y est pas obligatoire. Pourtant, de nombreuses recherches ont démontré qu’en cas de chute ou d’accident à moto, le port d’un casque réduirait les risques de traumatismes au cerveau et/ou de décès. Pas besoin d’un doctorat en physique des particules pour comprendre cela mais de nombreux bikers se croient tout de même invincibles et préfèrent prendre le risque. Pour ma part, j’ai opté depuis longtemps pour le port d’un casque intégral (full face) et j’ai évité de nombreuses blessures au visage grâce à cette pièce d’équipement. Que ce soit de la gravelle, du sable, des abeilles, des mouches, un wrench, un trousseau de clés, une chaîne de bicycle, une boule papier ou un pitbull, tout objet que tu reçois en plein visage en roulant à 100 km/h va te faire souffrir un brin et le casque intégral te permet d’éviter ces désagréments.

Rouler en short et/ou en t-shirt,  c’est aussi une idée franchement mauvaise. Le mieux serait de porter des pantalons et un manteau de cuir de 7mm d’épaisseur au minimum ou des pantalons et un manteau renforcés avec des fibres résistant à l’abrasion comme le kevlar, l’aramide ou le cordura (pas le cordurois, cette chose horrible que l’on portait à 6 ans). Un simple jean régulier résiste 0,6 seconde sur le bitume lors d’une chute en moto à 50 km/h. C’est un pensez-y bien. Une peau brûlée par l’asphalte, c’est douloureux en cibole selon certaines rumeurs. Et que dire de ceux qui, après une belle ride, se retrouvent avec d’épouvantables coups de soleil ?  Les manteaux de moto d’aujourd’hui  bénéficient de plusieurs particularités qui permettent une bonne circulation d’air afin d’éviter de faire suffoquer ceux qui les portent durant les périodes de canicule.

Et faut-il vraiment que j’en ajoute sur le port des gougounes en moto ?

 

  1. Les femmes aiment les gars en Harley. 

 

Il semblerait que oui. Voici pourquoi. La marque de Milwaukee est depuis longtemps associée au monde des rebelles, voyous, criminels ou bad boy entourés de pitounes ou de belles femmes et des séries comme Sons of Anarchy ont continué à perpétuer ce mythe.  Le beau Jax Teller, qui séduit Tara la chirurgienne dans la série, en aurait fait fantasmer plusieurs selon des sources plus ou moins crédibles.

Ce qui vient à poser la sous-question suivante : les femmes aiment-elles vraiment les bad boys? Il  semblerait que oui !  Deux études récentes sur le sujet tendent à expliquer le phénomène. Premièrement, une étude, publiée dans la revue Evolution and Human Behavior et reprise dans la prestigieuse revue Science en octobre 2015, avance l’idée que les femmes sont plus attirées par les gars un peu cinglés, rebelles, impulsifs, téméraires, indépendant et hors normes. Cela s’expliquerait simplement parce que ces traits de caractère auraient permis à l’homme de survivre depuis des milliers d’années et, surtout, parce qu’ils seraient excitants pour la gente féminine. Cindy Lauper l’a dit dans les années 80 de toute façon: « Girls Just Want to Have Fun » !  Le gars portant veste de cuir, barbe de trois jours, tattoos et qui se promène en Harley correspondrait exactement au prototype recherché.

Certaines le disent : un bon gars, c’est plate !

Sceptique jusque-là? Poursuivons dans la même veine avec une étude publiée en 2012 dans le Journal of Personality and Social Psychology.  L’auteure, Kristina Durante, de l’Université du Texas, avance que tout ça serait hormonal. En effet, lors de l’ovulation, les femmes en viendraient  un peu aveuglément à penser que le bad boy ferait un bon père de famille et elles se convaincraient de pouvoir amadouer le dit bad boy.

Il faut assurément prendre ces études avec un gros grain de sel. Évidemment, ce ne sont pas tous les propriétaires d’une moto Harley Davidson qui sont des bad boys ou des Adonis. N’en demeure pas moins que cet attrait des femmes envers les bums existe jusqu’à un certain point.

 

Pour conclure, MA Rush est toujours célibataire. MA Rush possède une Harley de fille. MA Rush est très gentil et boit de la limonade. MA Rush se fera-t-il  faire un tattoo pour paraître plus bad boy?  À suivre durant l’été 2016…

Du même auteur:

LES AVENTURES À MOTO DE MA RUSH EN 2016 / MA RUSH SUR LA ROUTE BERTHIER/

MA RUSH AU MOTO SOCIAL MONTRÉAL/

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s