DES KAPT’N POUR LE KAPTAIN!

La cuillère  bien brandie, le Kaptain, confortablement installé dans la salle de rédaction des Spektophiles, mange goulûment ses Kapt’n Krunch… Ça craque pis ça crunche c’t’affaire-là! Ça revole pis ça arrête pas de se faire manger… C’est avec un appétit qui ne semble pas s’amenuiser que le Kaptain Kustard passe au travers des bols. Pis c’est en Crunchant pis en craquant, les yeux brillants, qu’il contemple la boite de cet aliment parfait. Ça se nomme Kapt’n pis c’est plein de K pis ça nourrit! Le bonheur dans une boîte! Il en est au septième bol et ça crunche tellement qu’y’en a un peu partout sur son costume. Il nage de bonheur dans les flaques de lait… Y’est un navire à la conquête d’un nouveau continent. Y’est le capitaine du bateau qui crie ses ordres aux moussaillons sous sa gouverne. Il leur dicte de hisser les amarres, de tendre la voile, de ramer… Ne ratez pas le vent, bons à rien! Hisser les voiles! Y faut pas tout casser en montant ça dans l’escalier…À la poupe sacripants! Criss Rio fait attention!… Mais Roos c’est lourd! .. Tabarnak!….  Oui mais Kustard va être content…

La cuillère en suspens, un peu de Kapt’n Krunch qui traîne dedans, le kaptain est arraché de son bonheur culinaire par Roos et Rio qui arrivent en criant comme des putois dans la salle de rédaction. Ça crunche et ça craque avec beaucoup moins d’enthousiasme soudainement… C’est qu’ils arrivent avec un drôle d’objet les deux frères! Qu’est ce qu’ils font avec cet étrange vélo stationnaire?

– Tu nous croiras pas Kaptain, mais Rio, qui fouille partout, a trouvé ça qui traînait sur le bord du chemin pis on a pensé à toi!

– Tu manges encore de c’te marde-là? J’t’ai dit que c’était pas santé…

– Rio, va porter les bières au frigidaire, débouches-en deux pis arrête de critiquer la nourriture des autres. On mange pas des graines pis du tofu nous autres… Pis si tu mangeais un peu de viande, t’aurais pas autant de misère à monter un p’tit vélo dans un escalier simonac….

– Mais pour Kossé que vous apportez un vélo?

– Pour toi sacrament! s’exclament à l’unisson les deux frères avant d’installer la chose drette dans le milieu de la place, d’ouvrir deux bières et sans que le Kaptain n’ait vu son bol, ses céréales chéries et sa cuillère disparaître, de le hisser dessus.

Les frères Spekto, se souciant toujours de ceux qu’ils aiment, trouvaient depuis une certain temps que le Kaptain avait pris un peu de poids. Y’était moins svelte dans son costume de dragon de Komodo. La faute aux Krunch probablement.. Mais t’enlèves pas les Kapt’n au Kaptain, alors aussi bien lui faire faire un peu de sport!

– Let’s Go, tu vas pédaler aujourd’hui kaptain! Ça va faire la paresse pis la gourmandise… Faut maigrir asteur!. PÉDALE! Il faut que tu perdes ça ce gras-là… MOULINE! Ça beau être bon des capitaines crounche, t’en mange un peu trop… MOUUUUULINE, MOLLASSON!… Rio, je prendrai une autre autre bière s’il te plait… LÂCHE TA CAPE PIS PÉDALE! Avec plaisir Roos, mais pourquoi il va aussi lentement sur le vélo?…

Y’a chaud le Kaptain… Son costume est collé sur son corps qui nage dans sueur… Y’a beau essayer, mais c’est pas simple avec ses jambes de lézard trop longues pis sa cape.. Pis la mâchoire qui y tombe dans face… Pis y’a beau vouloir, c’est pas facile cette affaire-là! Il commence à trouver ça moins drôle le pauvre…

SUE, INVERTÉBRÉ!  Rio,tu me caches la tivi…  MOULINE, FAINÉANT!… NON KUSTARD TU LÂCHERAS PAS!… MOULINE… Roos, change de poste.. TVA Sport s’te plaît!… MOLLASSON… Y’a chaud le Kaptain!… MAYONNAISE… Y’é rouge le Kaptain!… AXOLOTL… Y’a une flaque d’eau autour de lui… MORPION… Y respire fort le Kaptain!… INVERTÉBRÉ!

– Criss Rio, il va crever su ton estie de bécik!

– Ouais… Faudrait peut-être appeler Karisma!

….

– Attends! Il retrouve le rythme…. Il pédale pour vrai… IL PÉDALE COMME UNE COMÈTE! Y’É PLUS RAPIDE QU’AMSTRONG… Ciiiiboire ROOS…

Ça craque… Ça Crunche… Ça grince… Ça déboulonne de su’l vieux rack.

Le Captain pédale tellement vite sur le vieux stationnaire qu’y’é sur le bord de décrocher. Il hisse les voiles. Il crie aux moussaillons de lever l’ancre. Il pédale plus vite. Les frères Spekto en oublient leurs bières pis leur télé!  Le kaptain met le cap sur les étoiles. Y’é en état de grâce… Il lève la tête et les yeux grands ouverts, il crie! IL HURLE… JE M’ENVOLE… J’DÉCOLLE… JE SUIS UN DRAGON!!!

Ébahis et pantois, Rio et Roos contemplent la fenêtre fracassée et le rack dorénavant sans vélo et sans Kaptain…

– Y’é trop fort le Kaptain!

– Roos, mange pas ça… C’est dégueulasse!

 

 

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s