PREMIER QUART DE LA SAISON : BILAN

Voilà! Nous sommes déjà au quart de la saison 2016 de la NFL. Jusqu’à maintenant ami-lecteur, cette saison me plait. Elle me plait parce que j’ai une impression de renouveau. Pas de Peyton, pas de Tom (je sais, il revient cette semaine), je «focuse» moins sur les vétérans et un peu plus sur la belle jeunesse. Plein de belles choses et de moins belles aussi, mais hey! C’est aussi ça la NFL!

Pis les Jags font-tu les séries? (ou l’optimiste naïf du printemps)

Pour être ben honnête, on ne peut pas répondre à cette question à ce moment de la saison, mais probablement qu’ils ne les feront pas. Contrairement à ce que les plus optimistes déclaraient après le repêchage au printemps passé, cette année ne sera pas celle où les Jags participeront au grand bal de l’hiver.

D’autres ont avancé que les Colts seraient de nouveau compétitifs avec le retour en santé d’Andrew Luck. Hé boy… c’est pas tout à fait ça. La défensive et la ligne offensive sont des passoires. Lorsqu’on repêche en innocent (on salue le receveur Phillip Dorsett, mais on exclue le centre Ryan Kelly) et on n’ajoute pas les bonnes pièces pendant le marché des joueurs autonomes ça donne de la bouette.

Il est à noter ici que le mot bouette est utilisé pour éviter l’emploi d’un autre mot moins convenu.

Tout ça pour dire que de nombreuses équipes ne sont pas celles qu’elles devraient être et que beaucoup d’autres sont exactement ce qu’elles étaient censées être.

La pognes-tu ami-lecteur?

Le deflagate est finalement fini… (on l’espère)

Le beau Tom revient au jeu cette semaine alors que les Patriots affrontent les Browns à Cleveland. Le retour de l’enfant chéri de la Nouvelle-Angleterre marquera la fin (enfin) du deflagate. Je sais pas pour toi, mais moi j’étais pu capable.

En plus, les Pats s’en sont très bien tirés pendant son absence avec un dossier de 3 victoires et 1 défaite. Défaite subie aux  mains de Rex Ryan dont la seule occupation de son existence consiste à essayer de battre les Pats de Belichick. Pour un gars qui consacre sa vie à la poursuite de cet unique objectif, on ne peut pas dire qu’il y excelle particulièrement.

Il aura fallu que le backup du backup soit blessé au pouce de sa main qui lance le ballon pour que les Bills arrivent à vaincre les Pats. Si j’étais un fan des Bills, je ne serais pas trop fière de celle-là.

Mais je ne suis pas un fan des Bills.

Faque quin toé mon Bill!

Le meilleur?

Ce qui me fait glisser sur un sujet connexe : Bill Belichick est le meilleur coach de tous les temps. Cette série de 4 matchs a été pour moi l’équivalent d’une révélation. Un fait aussi évident qu’un nez au milieu d’un visage. Un clou dans un cercueil qui en compte déjà beaucoup quand vient le temps d’analyser la carrière du bonhomme. Je l’ai trop longtemps ignoré.

T’es pas d’accord?

Ah ouin, qui d’abord?

Je ne suis même pas un fan des Pats. En fait, je suis très loin de l’être. Par une mauvaise journée, je les déteste malhonnêtement et par une bonne, ils me font chier de gagner aussi souvent.

Donc, à moins que je me trompe, il n’y a aucun entraineur dans l’histoire de la NFL qui a connu autant de succès que Belichick. Sa capacité d’adaptation est phénoménal. Arrêtes-toi deux secondes et pense à tous les styles de jeux que les Pats ont pratiqués depuis son entrée en fonction.

Ça force le respect.

Je suis content 

(…) de voir que les Vikings ne s’effondrent pas après avoir perdu quelques pièces importantes de leur attaque (Bridgewater et Pettersen). Les succès de Mike Zimmer me font chaud au cœur. C’est le type d’entraineur, dur et juste, qui me plait beaucoup. J’aurais aimé jouer pour lui.

(…) que la défense des Broncos soit encore cette année une des meilleures sinon la meilleure de la ligue. Ché pas pourquoi, mais j’éprouve beaucoup de sympathie pour Von Miller et sa bande.

(…) que les jeunes connaissent du succès et pas seulement les quarts-arrière. Je pense aussi à Elliot à Dallas, à Ramsey à Jacksonville, à Fuller V à Houston et à plusieurs autres. Ça fait toujours du bien de voir les jeunes s’illustrer, ça apporte du sang neuf! C’est pas toujours le cas après un repêchage. Rappelle-toi l’année de Fisher et Joeckel ont été les premiers choix.

(…) que Jared Goff n’est pas joué un seul snap. Tu auras compris ami-lecteur que je prends un malin plaisir à savoir que les Rams de Jeff Fisher ont échangé une chiée de choix au repêchage pour aller chercher un gars qui joue même pas. Pendant ce temps-là, les Cowboys ont repêché Prescott quelques rondes plus tard.

On appelle ça le karma. Robert Griffin III quelqu’un?

Le cinquième?

Je veux pas être gossant avec ça, mais le receveur Will Fuller V des Texans de Houston est le cinquième en ligne de sa famille à porter le même nom! Pour vrai? Cinq générations plus tard et ils ne sont pas foutus de trouver un autre nom que Will? Stu moi où ça frôle la déficience intellectuelle?

Au moins, il attrape des ballons.

En terminant

Suis-tu les activités de la NCAA? Si ce n’est pas le cas retiens bien ce nom : Lamar Jackson. C’est le quart partant des Cards de l’université de Louisville. Il est fantastique sur terrain de football, un magicien. On dirait des fois un Vick dans sa jeunesse, mais sans les combats de chiens. Le hic c’est qu’il n’est pas fait physiquement pour subir les rigueurs de la NFL, voir les nombreuses blessures de Vick et Griffin III.

C »est en ce moment  qu’il est en feu. Il le voir jouer pendant qu’il est encore en grande forme.

Alors si tu vois que Louisville joue après ta game de Canadiens le samedi soir, jette un œil, je te promets que tu ne seras pas déçu.

D’ici là, bon football!

Les jeunes loups

NFC EAST, La prestigeuse

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s