UN SOLDAT EN MISSION À ST-HENRI

Une collaboration spéciale de Pousty

Ça fait drôle écrire pour spektophiles.com. Déjà que j’écris pas souvent sur philozique.com même si je suis un collaborateur officiel. Mais là, Roos Spekto m’a supplié de rédiger mon compte-rendu sur sa plateforme plutôt que sur l’autre. Il tenait à provoquer son frère Rio qui brillait par son absence, préférant être ailleurs au lieu d’être parmi nous. On le soupçonne d’ailleurs d’avoir regardé en cachette la première game de PK Subban dans l’uniforme des Preds.

Il n’aura suffi que de deux bières au Benelux de Verdun pour me convaincre de participer à l’aventure spektophile. Philozique m’a même encouragé à le faire. Il a un peu boudé par la suite mais c’était correct comme comportement. Je lui ai payé une bière et tout est rentré dans l’ordre.

Il était environ 21h20 quand Oktoplut a débuté les hostilités. Pas croyable comment ce duo peut produire autant de puissance et d’énergie; un des meilleurs bands au Québec! Une foule captivée écoutait les pièces proposées. Mes préférées? Fuir, Points Punk et Sous le Pont (qui a terminé le show en beauté). Deux morceaux que je ne connaissais pas pendant le set; ça rentrait cependant au poste! Rio a manqué un esti de bon show!!! (Roos, tu me dois deux autres bières…)

Quand Biblical est apparu sur le stage, les ardeurs de Roos et de Philozique se sont calmées un brin. Pas que c’était mauvais, loin de là, mais les gars préféraient voir à l’oeuvre l’incroyable sound woman. Je dois l’avouer, même si ça me vaudra sûrement quelques commentaires de ma blonde éventuellement, cette femme au chapeau russe, au bustier de cuir et à la longue jupe hippie était tellement belle et féminine. Une spécialiste du son en plus; peut-on souhaiter mieux dans la vie? Pas ben ben!

img_20161015_241048271

J’ai pas trop parlé de Biblical parce que j’ai pas trop pigé leur truc. C’est bon, rock et tight, mais ça ne m’interpelle pas. Le chanteur a le look de Bob Rock qui aurait un peu abusé de junk food la dernière année et sa voix ressemble à celle de Alice Cooper. Son jeu de bass guitar est cependant impressionnant. Un mélange de Motörhead et de Led Zep sur l’acide. Pour le visuel, je sais pas, ça faisait un peu ambiance de jam dans le garage. Et ça donnait trop de place au photographe aux cheveux longs et blond-roux qui se prenait pour la rockstar de la soirée. Je me suis passé le commentaire suivant: il n’y a pas que Shawn Barber qui a la perche poudrée

Dès que Indian Haircrafts a débuté sa prestation, le party a repris dans mon cerveau. Un autre duo infernal. Du bruit, du rythme, de l’harmonie. Du rock qui te fait swinger pas à peu près. Du nouveau stock pas vilain du tout. Une tournée avec Oktoplut et Rouge Pompier ferait un malheur: imaginez ce trio de duos!!! C’était tellement bon qu’on a oublié notre espionne russe et la barmaid pour un bout. Un autre show que Rio aurait apprécié pas à peu près…

Là où la soirée a failli déraper, c’est juste avant le spectacle de USA out of Vietnam. La sound woman s’activait sur la scène, la barmaid nous servait des consommations, les spectatrices s’approchaient de nous et une superbe dame préparait son équipement devant nos yeux. Oui, vous avez bien lu. Une bassiste en plus. Je le jure que dès que le temps libre se pointe, je ressors ma quatre cordes et je me remets à jouer! Mais là, l’affaire est que Roos et Philozique l’avaient spottée également. Les rats, ils se sont crissés drette devant le stage, bloquant ainsi mon champ de vision et l’accès direct aux photographes (remarquez que j’étais bien content que la rockstar wannabe à la barbe rousse se retrouve ainsi obstruée, mais les autres étaient bien corrects).

Super performance de USA out of Vietnam. Du rock planant, des moments de lourdeur, des changements de rythmes et d’atmosphères, des loops et des nuances, un mur de son impeccable. Et cette bassiste hallucinante. Une voix angélique pour me faire craquer davantage. Un si joli visage, malheureusement caché en permanence à cause des deux dépravés scotchés au stage…

img_20161015_242435398

En résumé, une autre incroyable soirée au Turbo Haüs. Merci aux bands, au staff de la place et aux dames présentes. Je veux pas me mettre inutilement dans l’eau chaude, mais les femmes de l’ouest montréalais ont un petit quelque chose qu’on ne retrouve pas dans l’est ou dans le nord. Il faut revenir plus souvent visiter ces contrées…

À LIRE ÉGALEMENT

APERÇUS

POUZZA

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s