LE TEXTE QUI FAIT MAL

Tu as vu les résultats ce matin. Tu es choqué. Tu juges les Américains. Ceux qui ont voté autant que ceux qui se sont abstenus. Ok. Tu vis au Québec. Là où aux dernières élections provinciales, le PLQ a pris le pouvoir une main dans le dos. Après les scandales, malgré plusieurs dégueulasseries. Mais tu juges les Américains. Tu dis que tu n’as pas voté pour Couillard et Cie, right? Mais en votant pour un autre parti, si tu n’as pas annulé ton vote, tu as peut-être contribué à faire passer le PLQ. Tu ne voulais peut-être pas voter pour le PQ. Ni pour la CAQ. Pis même là, ça reviendrait à la même chose au final pour le PLQ: victoire majoritaire! Pourtant, personne n’a voté pour les Rouges, personne n’a voté pour Couillard…

Vois-tu, les spécialistes vont y aller de leurs multiples analyses pour tenter d’expliquer le résultat de cette élection, pour tenter aussi, surtout, d’expliquer leur propre déconfiture. Tout le monde est dépassé par la Game de nos jours. Exit les vieux modèles supposément bon à toutes les sauces. Chaque électeur est désormais un cas unique. Nous sommes à l’époque du cas par cas. Comme à l’école, comme à la job, comme à la maison. On vote selon nos valeurs et nos additions personnelles. Aucun programme électoral ne satisfait ENTIÈREMENT une majorité de gens. Aucun politicien ne satisfait ENTIÈREMENT une majorité de gens. Aucun parti n’a ENTIÈREMENT faux non plus par rapport aux autres. Une élection devient un immense buffet pour les électeurs volatiles, qui sont d’ailleurs de plus en plus nombreux. Chacun choisit ce qu’il préfère dans les différentes sections et/ou rejette ce qu’il n’aime pas, ce qui le répugne. On vote donc pour quelque chose et/ou contre quelque chose. Pour et/ou contre quelqu’un. Il n’y a donc pas que Clinton et Trump dans le buffet, même si les deux chefs teintent les plats avec leurs épices spécifiques.

De plus, il ne faudrait pas sous-estimer l’écoeurantite aiguë des citoyens devant l’insistance des médias pour leur dire quoi faire. Mettez-vous quelques instants dans la peau d’une personne plutôt manuelle qui subit constamment les discours intellectuels des grands penseurs à la radio, sur la toile, dans les journaux, à la télé; à un moment donné, c’est assez! « Fuck You! » a le goût de lancer au visage de son interlocuteur virtuel celui qui n’a pas les mêmes outils de communication, celui à qui on n’offre aucune réelle plateforme pour aller s’exprimer, celui qui bosse comme un malade pour une poignée de dollars et qui en a son casque d’entendre la morale du cravaté bien nanti…

Les gens, individuellement, ont voté pour eux. Pas pour Clinton ou Trump; pour eux! Par l’option qui , dans son ensemble, allait leur en donner plus. À eux, pour eux, selon eux. Malgré l’opinion des médias, malgré l’opinion des gens d’ailleurs, malgré les défauts du chef (en passant, aurais-tu jugé Trump s’il avait décidé de ne pas faire de discours dans un scénario de défaite?) Et toi, au Québec, tu peux bien penser ce que tu veux, c’est ton droit. Tu peux avoir peur si tu le désires. Tu peux pleurer en boule dans ton lit si ça te chante. Tu peux croire que la fin du monde est proche, c’est ton problème. Mais tu sais quoi? Tu n’avais pas le droit de voter et ton opinion ne changera rien dans l’affaire. Pis même quand tu as le droit de voter ici, ça donne des résultats pas vraiment plus glorieux. On n’est ni mieux ni pire…

On se prend une petite bière frette, on se calme le pompon et on réfléchit d’abord et avant tout à ce qu’on peut faire de bien comme humain, comme adulte, comme parent, comme ami, comme citoyen. C’est ainsi qu’on risque d’améliorer le monde dans lequel on vit.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. AilleursLand dit :

    C’est ça la réussite… (inside)
    Excellent billet!! Du bonbon à mes oreilles.
    … Si les ricains commencent enfin à oser…

    Aimé par 1 personne

    1. Roos Spekto dit :

      La suite nous le dira…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s