UN GROS TRUCK ROUGE

 

Y’a un groupe dont j’ai envie de vous parler depuis quelque temps… Pis comme en ce moment j’ai du temps à tuer, j’me gâte…

Y’a une, deux et plusieurs tounes du dernier album de Robert Fusil et Les Chiens Fous (Les Mardis Gras à Hochelaga) qui me roulent dans tête… Y’est sorti au mois de mai dernier, et depuis, il m’est resté accrocher au fond du cerveau. Y’est là tranquille, dans les replis étranges et insondables qui trainent dans le fond de ma tête… Il sort prendre l’air de temps en temps, y prend une tite marche et y’en profite pour fredonner deux trois notes pis quelques paroles.  C’est probablement dans ces moment là que je me surprends à le chanter tout bas juste pour moi…  Et ça devient un murmure qui me berce quand le monde m’énarve, quand je commence à en avoir par dessus la tête de voir la rectitude sociale qui empêche de changer les choses. Quand j’en ai un peu ras le bol d’être dans le moule, d’être pris dans sa tête – prisonnier de son être – prier sans croire en rien – rien ne compte et tout va bien…

Les Spektophiles ne sont peut-être pas des révolutionnaires, même si des fois ils dépassent les limites de l’acceptable et du civisme, mais on le voit que le monde tourne pas drette! On a beau pas être sérieux mais on est pas con… On veut pas juste travailler, pas juste t’amuser, on veut mourir fou, la face en soleil, les yeux din étoiles… Pendant qu’ils pilent leur cash… Pendant qui en a qui pile su tout ce qui bouge…

Robert Fusil et les Chiens Fous C’est quoi? C’est un genre de folk déjanté et irrévérencieux qui mange une grosse graisseuse sur Ontario. C’est une tranche de velveeta garochée dans face des bourgeois qui se disent vegan, qui veulent changer le monde dans un surprise party. C’est une douce folie qui se crisse de sauter d’un 32ième étage, pas pour se tuer, mais pour traverser la terre en deux pis se rendre jusqu’au Japon, d’exploser, d’être un feu d’artifice… C’est une belle sensibilité particulièrement quand ils sont dans Un Gros Truck Rouge ou qui partent Tuer des Géants.

Tout ça pour te dire de prendre un peu de ton temps pis d’aller voir de quoi ça à l’air tout ça. Tu vas peut-être aimer, peut-être pas… Mais prend le temps d’ouvrir tes oreilles pis tes horizons, prends une tite ride loin du bonheur à crédit, loin d’ici, loin des Osties, loin des danses folles des cops…

 

 

 

P.s Si jamais tu as encore du temps ou que t’es juste tanné de regarder des vidéos de chat sur Facebook, va voir le petit jeux qu’ils ont créé. Totalement insignifiant mais ça vaut un petit 5 min…

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s