P.O.M.M.E.

Parfois quand des catastrophes s’abattent, la meilleure chose à faire, c’est de reculer de quelques pas pis de relaxer, c’est de laisser cette réalité laide de côté pour aller voir le poétique qui quelquefois se cache au coin d’une rue… Et justement il y avait un lancement cette semaine aux Foufounes Électriques qu’il ne fallait pas manquer: P.O.M.M.E.. Quelque chose de beau dans ce monde de plus en plus laid. De la poésie, de la vraie, du métal, du vrai, pis tout ça conjugué ensemble pour propulser un verbe puissant et des mots lourds. Quelque chose de brut, de pesant et d’unique.

Les Foufs, qui savent accueillir, s’étaient mises pas plus propres que d’habitude pour accueillir les poètes et les métalleux. La IPA coulait en flots tapageurs pour combler la soif de tous ces barbus et offrir quelques pintes avant que ne sonnent les premiers riffs de guitares. Anonymus a sorti son son et Roger Des Roches a pris le micro pour remercier des gens, mais surtout, suivi d’Érika Soucy et de Benoit Jutras, pour offrir de la poésie vitaminée… Quelque chose de nouveau, de magnifique et de contagieux. Ça donne le gout de frapper du pied et de crier à la tête du monde que si tu te sors la tête du cul, y’existe quelque chose qui en vaut la peine. Une soirée parfaite pour les Spektophiles, des mots qui sonnent authentiques et qui, oui, offre du courage et de la lucidité dans ce monde prisonnier de son insoutenable flot nauséabond de vomi reptilien.

Merci Anonymus.  Merci les poètes

 

_________

OSTINATO MACHINE.

ANONYMUS

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s