PISSE PAS TRANQUILLE…

le

Les frères Spekto, qui ne reculent devant rien, ne pouvaient pas manquer le 25ème d’Arseniq 33, ils ont donc envoyé Rio, le plus brave des trois, avec son courage et son kit moulant, affronter la bête au Petit Campus vendredi soir. De la musique magnifique, un thrash musclé (les bleus sur son corps en témoignent aujourd’hui), trop de bière et assez de décibels pour provoquer une tempête tropicale.

L’ultime Destruct Orchestre avait le goût d’en offrir une solide à la foule. En deux heures de show avec juste une tite pause question de changer de kit et de respirer un peu, les gars ont offert tout ce qu’ils avaient dans le ventre. La foule aussi heureuse que les musiciens a célébré cette offrande généreuse avec véhémence et rudesse. Des pièces de tous leurs albums, des paroles qui sont toujours dramatiquement d’actualité, une scie mécanique qui coupe toutte en ti-bouttes, des Piscadous qui sautaient partout, un autobus-colère qui pogne en feu, des gros couteaux le cœur en steak, un Pierre Pitre souriant qui a dansé toute la soirée avec un Rio heureux une valse endiablée au milieu d’un mush pit capillaire qui ne braillait pas sur son sort!

Merci Arseniq pour cette soirée mémorable et magnifique!

____________

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s