FLOTTE FESTIVE

Le soleil nous éblouissait en ce vendredi matin. Presque autant que la to-drink-list que Philozique avait rédigée pour nous provoquer. Comme la Spektomobile refuse systématiquement de se rendre à Laval (un de ces nombreux mystères familiaux), Phil et moi avons décidé de la stationner près de la Grande Roue, cet objet de fierté nord-montréalais décorant le paysage au coin Pie-IX/Henri-Bourassa. Un pape et le père fondateur du journal catholique Le Devoir, comme c’est mignon…

Gama devait venir nous rejoindre à cette intersection, mais perdu dans ses pensées capitalistes, il s’est emmêlé dans ses pédales avant de plonger dangereusement vers le bitume. Au final, du linge déchiré, d’impressionnantes égratignures et des côtes endolories pour quelques jours assurément. Comme nous avions soif, nous lui avons souhaité un prompt rétablissement par texto puis nous sommes dirigés sur le pont papal en observant les nuages prendre le contrôle du ciel.

On a commencé ça relax avec Le Quench du Soif, cette bière de Dunham brassée en collaboration avec Twin Sails. Bon, j’ai dû expliquer à Blondie que le BC n’était pas aux States, mais ça, c’est pas vraiment important. Je pensais pas la revoir après notre soirée folle au Cinéma L’Amour, mais le hasard a fait qu’elle était là, faque…

Phil a perdu sa bonne humeur assez tôt en pm. Un, il a chialé tout le temps de son premier verre parce qu’il aime pas ça les bières houblonnées. Maudit nono, le représentant de Dunham l’avait pourtant prévenu! Excellent produit soit dit en passant. Deux, il était en furie contre le grand barbu des Grands Bois qui ne voulait pas nous servir de son Flamant Rouge. « Esti, j’me suis pas déplacé à Laval pour me faire refuser ça; fuck You Grands Bois! » Là-dessus, je l’approuve à 100%. Ouvrir certaines bouteilles juste le samedi, c’est manquer de respect à ceux qui se déplacent pour toi le vendredi. Encore plus avec la température de marde qui s’installait. Trois, justement cette température exécrable qui a eu raison de mon jeune bro. « Laval c’est de l’esti de bouette, de la sauce qui sent l’cul, de la shit liquide à plein temps! » Vraiment de mauvais poil le Phil. Quand c’est rendu que j’ennuyais presque de l’humeur pénible de Rio, parti boire de la Corona au Mexique…

On était un méchant gros groupe caché sous deux parasols un peu cheap pendant l’heure qu’a duré l’orage. Météomerdia avait prédit moins d’un mm de pluie; les flaques avaient quelques cm de profondeur maudit ciboire!!! L’attitude négative de Phil avait corrompu tout le monde: MA Rush pestait contre le ciel et à propos de l’absence de sa représentante préférée de Beau’s, les nouvelles soeurs scientifiques sacraient comme des prêtresses possédées, Karisma textaient des messages à sa blonde au lieu de parler aux gens, Pousty et Philozique s’inquiétaient pour leurs enfants mouillés de la tête aux pieds (leurs douces se plaignaient et ne buvaient rien) pis Mister T, un vétéran du hood, prenaient des notes pour se souvenir de ce qu’il buvait; même après une consommation il avait peur d’oublier…

La bonne humeur générale a commencé à revenir quand les enfants et leurs mères ont décidé de sacrer leur camp; quelle belle décision! Phil, lui, buvait comme un type qui en est à sa dernière journée de vie. À certains kiosques, les représentants le reconnaissaient tellement il les visitait souvent. Les bières sures, fortes et/ou bizarres l’attiraient énormément. Son état était tel qu’il se promenait avec son parapluie même si la pluie avait cessé.

Quand Golden Nugget, la nouvelle soeur scientifique, s’est mise à mouiller de la raie en observant ce drôle de type au look « matelot à voile et à vapeur », je savais que la journée n’irait pas en s’améliorant. Karisma en a rajouté une couche en mangeant de façon disgracieuse une saucisse étrangement kinkée. Pour sa part, Phil s’amusait à blender plusieurs produits devant des brasseurs un peu choqués, voire en tabarnaque pour être honnête avec vous. Et MA Rush qui trouvait des défauts à toutes les femmes présentes de loin mais qui se tortillait comme un serpent en rut dès que celles-ci se rapprochaient. Décidément, je me demandais bien ce que je faisais là au milieu de ces personnes éthérées…

IMG_20170714_191239591_HDR_20170716135437.jpg

Lorsque Pousty et Philozique m’ont offert de quitter, j’ai accepté l’invitation. J’ai laissé les clefs de la Spektomobile à Phil en lui conseillant de dormir sur la banquette arrière au moins 4-5 heures avant de partir. Mister T prenait encore des notes, Karisma s’enfilait des saucisses, les soeurs se pâmaient devant les barbus tatoués (particulièrement celui des Grands Bois) en attendant impatiemment Yann Perreau et MA Rush chassait avec ses jumelles pour se rapprocher visuellement de ses proies. Malheureusement, je n’avais pas croisé Gia qui m’avait pourtant confirmé qu’elle serait bénévole aujourd’hui.

En marchant entre les flaques et les heureux consommateurs, Philozique, Pousty et moi approchions lentement mais sûrement de la sortie. C’est à ce moment que nous l’avons enfin aperçue. Nous avons immédiatement compris sa discrétion. Gia ne remplissait ni des verres ni des assiettes, elle s’occupait plutôt de ce kiosque à saveur érotique nommé NU2…

IMG_20170714_172144632_HDR.jpg

T’embellis ma vie

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s