SI FRAGILE (1)

Le Stud nous avait gracieusement prêté son chalet le temps d’une fin de semaine familiale. Phil y tenait beaucoup, il avait travaillé très fort pour le convaincre de nous laisser les clés. Je ne sais toujours pas ce qu’il a dû négocier pour y arriver. L’idée de Phil était la suivante: il fallait souder nos…